Manifestation du 2 avril 2009

Publié le par Etoile civique



Mesdames, Messieurs, chers amis et vous tous en vos grades et qualités.
C’est dans le cadre des Salons des Français Libres, chargés d’histoire et de souvenirs glorieux, que nous avons le plaisir de nous réunir aujourd’hui afin d’agrandir la grande famille des distingués de l’Etoile Civique. Nous nous sentons chez nous ! et le monde des Anciens Combattants y est largement représenté ce soir. Citons l’UNC du XVe, l’UNC du Ve, la FNACA 15e section, amicale des AC de Bussy St Georges, l’ONAC, et  VG, les Sous-Mariniers, etc.
Nous avons l’honneur d’accueillir Mme Odette CHRISTIENNE, conseillère de Paris, Déléguée du Maire de Paris et Correspondant Défense,
M. et Mme LUSSAN, Avocat et Pdte d"Associations Humanitaires
Monsieur Marc Turpin, journaliste près la famille royale,
M. Gérard LUBIN, Pdt de la section Poncelet de l’Association des Sous-Mariniers d’Ile-de-France, représentant de l’Amiral BLANC,
M. MING BOUPHA, Pdt de l’Association des Chinois en France,
et les représentants de Tunisie venus en nombre pour la future distinguée Habiba NEFISSI.
Je cite :
M. LABIDI Pdt des Offices Tunisiens du Tourisme et représentant et membre de la famille présidentielle de son excellence la Président BEN ALI.
Mme BOUTHRIS, 1re secrétaire d’Ambassade représentant S.E. l’Ambassadeur de Tunisie en France RAOUFF ENAZAR
M. AMIDI, Représentant du Consul général,
M. BEN AMAR, Secrétaire du rassemblement des Tunisiens en France,
M. MAIZ, Secrétaire général à la Fédération des Familles du Val de Marne,
Mme Hanane BEN DERAD Attachée culturelle, près l’Ambassade
M. FERIOUI Fédération des Familles Paris-Nord,
M. Mokthar BEN DERAD, Fédération Paris-Nord
M. GERAD, Membre Fédération Famille Val de Marne,
Ainsi que de nombreux invités de la communauté tunisienne.
Nous excusons le Chirurgien des Armées, le Colonel BURES, ainsi que M° Monique BOURY, Pdte du comité des ONG/ONU France.
Le fait que la plupart d*entre vous aient déjà entendu parler de 1'Etoile Civique exonère son président de discours superflus. Permettez-moi seulement de rappeler d'un mot:, pour celles et ceux qui ne nous connaîtraient pas encore que, relais du MERITE CIVIQUE, notre Etoile vise :
- à rechercher les expressions du mérite sous toutes ses tonnes, qu'il s'agisse d'actions, de paroles ou d'écrits,
- à participer au progrès et à 1"épanoui s sèment individuel et collectif de 1"individu,
- à récompenser celles et ceux qui, hors du commun, mènent un combat contre la médiocrité.
Il va de soi que notre démarche ne peut valablement s'inscrire qu'en se maintenant écartée de toute appartenance partisane, s"assurant ainsi un irréfutable caractère d'objectivité.
Mesdames et Messieurs, si 1'Etoile Civique avait, jusqu'à ces dernières années, limité son champ d*action à 1'intérieur de nos frontières, la naissance du XXIe siècle imposait naturellement une évolution ; c'est chose faite puisque nos précédente promotions FRANCE MEMOIRE FRANCOPHONIE et FRANCE DE GAULLE ADENAUER ont vu célébrer : notamment 1'Allemagne, l'Ile Maurice, la Norvège et plus récemment le Gabon.
Les personnes ou les structures distinguées de I*Etoile Civique sont donc des éléments d'élite, récompensés, vous l'avez compris, pour un comportement modèle, porteur pour la société.

Mesdames, Messieurs, si nous nous essayons à définir ce qu'est le civisme, et ce n'est pas chose aisée, peut-être pourrions-nous nous risquer à dire que le civisme c'est une façon de vivre harmonieusement dans une entité, qu'elle soit locale, nationale, européenne, mondiale, et, qui sait, peut-être un jour, universelle ! Nous pouvons peut-être dire que le civisme c'est, pour un groupe, une manière d'évoluer paisiblement en se référant à des règles élaborées pour le bien-être de toutes et de tous.
Convenons que, si la route est tracée, l'Abbé PIERRE, notre Etoile d'Or, le disait : ” les pierres d'achoppement que sont l'égoîsme, l*individualisme, 1'intolérance et parfois le simple laisser-aller ne manquent pas, toujours prêtes à prendre le dessus sur des structures sociétales pas toujours suffisamment armées et parfois démissionnaires “.
C'est pourquoi, notre action, que nous savons discrète mais que nous prétendons abso¬lument irremplaçable, irremplaçable parce que nécessaire, doit, pour assurer sa pérennité, porter obligatoirement son regard en direction de la jeunesse, de ces jeunes souvent insouciants, (mais ne 1'étions-nous pas à leur âge ?) de ces jeunes parfois sans repères, car ni la famille ni 1'école ne les leur a souvent donnés, de ces jeunes pris parfois en mains par des adultes manipulateurs. Peut-on leur tenir rigueur de leur ignorance, donc de leur mépris pour les mots-clefs que sont LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE.
Avons-nous, pour autant, le droit de leur laisser ignorer les mots civiques : SOLIDARITE et TOLERANCE MUTUELLE? Cette action - jeunesse, loin d'être en opposition au devoir de Mémoire, s*avère au contraire très complémentaire et ce ne sont pas les rappels à 1'ordre de l'année 2005 qui m'apporteront la contradiction. Mmes et MM. cette action s'inscrit dans le "tous les jours", elle s'inscrit dans le "partout", elle s'inscrit dans le "tous niveaux".
Les distingués de l'ETOILE CIVIQUE représentent tous des exemples de solidarité, d’abnégation, de dévouement.
Ils forment une prestigieuse élite civique, morale et fraternelle et offrent de merveilleux exemples qui élèvent l’homme au-dessus de lui-même.

 L'ETOILE CIVIQUE ne récompense ni le courage y ni le dévouement : elle les honore.
L'ETOILE CIVIQUE ne récompense ni la vertu, ni les grandes actions, elle leur rend hommage..
L*ETOILE CIVIQUE s'applique à détecter dans la vie de tous les jours et dans les réalités quotidiennes ce qui peut être cité pour contri¬buer à établir le civisme.
Le très large éventail des personnes qui vont recevoir notre Etoile va confirmer mes propos : leur appel successif vous montrera combien notre quête de mérites, et j’emploie ce mot au pluriel, a été fructueuse. Leur action s'inscrit dans des domaines très divers, mais, elle a un dénominateur commun : le triomphe sur la médiocrité.
Si 1'attribution de notre Etoile civique honore les récipiendaires, ceux-ci enrichissent notre association ; Mesdames et Messieurs, qu’i1s en soient remerciés.

Grégory  MANOUKIAN 
Grégory Manoukian est né le 1er mai 1979 à Bourg de Péage dans la drôme. Il fait ses études chez les Frères Maristes, en passant par Saint Louis et Saint Bruno à Lyon, pour finir à Montplaisir  à Valence.  A 18 ans Grégory Manoukian décide d’entrer dans la vie active dans « l’agro alimentaire » au sein de la fabrique familiale de Ravioles qui a pour nom « La Mère Maury ».  Et il va parcourir, toutes les étapes de la fabrication de ce produit. En 2000, il ouvre un local aux Halles de Rungis pour démarcher la clientèle Parisienne des grands Distributeurs et des gros Comités d’Entreprises.
En 2003, Grégory Manoukian commence une importante prospection sur l’Angleterre, la Belgique, l’Allemagne, la Suisse et l’Espagne, ou il fait découvrir ce merveilleux produit qu’est « La Raviole du Dauphiné »... Fervent défenseur de cette Raviole, il fait des Dégustations, avec des démonstrations de préparation de Ravioles, un peu partout en Europe ;  tout en donnant des « interviews » dans les émissions de T.V. spécialisées, auprès de Grands Chefs de Cuisine, tels que Joël Robuchon et Anne-Sophie Pic…
Mais, en 2008, après dix ans de bons et loyaux au service de La Raviole, il décide de quitter l’entreprise familiale et change totalement d’orientation professionnelle. Il crée dans la Drôme « G.T. Communication » une Société de Communication et d’Evénementiel... En 2009, crée à Paris, Manoukian Production, une Société de Production de spectacle vivant, à vocation audiovisuelle et cinématographique. Il contractualise, de nombreuses dates en Province, avec entre autres, Le Rotary Club, Le Festival de Béziers et Les Restos du Cœur ... Il signe une programmation au prochain Festival d’Avignon au Théâtre Notre Dame Lucernaire, puis à Paris, au Théâtre de La Huchette, qui a reçu un « Molière d’Honneur pour la qualité de sa programmation ».
Grégory Manoukian est distingué, en 2008, par la Confrérie de La Véritable Pogne de Romans, et sera distingué en septembre 2009, par la Confrérie de La Raviole du Dauphiné en même temps que Didier Guillaume, Sénateur et Président du Conseil Général de la Drôme. Membre de l’Association de la défense de la véritable Raviole du Dauphiné, il est aussi Membre du Club Audiovisuel de Paris, qui remet, tous les ans, au Sénat, Les Lauriers d’Or de la Radio et de la Télévision. Il est également Membre du Pétanque Club Neuilly sur Seine, qui fédèrent, de très nombreuses personnalités et dont le dynamique Président n’est autre que Patrice Drevet.
En 2008, Grégory Manoukian fut distingué de La Médaille d’Argent de La Ligue Universelle du Bien Public. L’Etoile Civique est heureuse  de le distinguer, ce soir, de sa médaille d’Argent pour son parcours atypique et son engagement auprès de notre association.


Raymond HANSER
A 20 ans comme beaucoup d*entre nous, vous êtes appelé sous les drapeaux, pour un départ immédiat au Maroc via 1'Algérie, au sein de la Compagnie de Trans¬missions jusqu'à votre démobilisation fin 1959.
De retour à la vie civile, au sein de la Protec¬tion Civile, votre brevet de secourisme en poche, vous êtes nommé Responsable des Transmissions (de Suresnes-Puteaux) puis chef de la protection civile du 8e district (Rueil-Malmaison) jusqu'en 1981.
En 1960, vous adhérez à la 68e section des Anciens Combattants de l'U.N.C. Suresnes, dont vous serez le Trésorier de 1974 à 1978 ; poste que vous avez repris à ce jour.
Vous faites partie depuis 1986 d*associations qui s'occupent de la numérisation des Actes de l'Etat Civil, ceci dans le but de la recherche de nos Ancêtres qui se sont beaucoup déplacés au cours de notre histoire ; ils sont venus des différents horizons pour que nous soyons ce que nous sommes.
Vous avez été et êtes encore présent, d'une manière discrète, dans le déroulement des organisations civiles et administratives qui ont pour but de faire évoluer la société et les humains qui la composent vers des horizons meilleurs.
On vous dit toujours prêt à rendre service. Vous êtes estimé de tous. Vous ne ménagez pas votre aide en de multiples circonstances.
Pour votre bonté et votre générosité, à vos distinctions militaires. l'Etoile Civique y ajoute sa médaille à 1'échelon Argent.

Philippe MESNARD, Brigadier chef principal
Après avoir obtenu en 1983, un B.E.P. de cuisine pâtisserie, vous effectuez votre service militaire au sein de l’Armée de l'Air en tant que volontaire au service long. Vous en sortez comme caporal et obtez pour être gardien stagiaire de la Police municipale au sein de la Commune de Saint-Mandé.
Titularisé, vous gardiennez à Saint-Mandé, Torcy (77), Bry-sur-Marne (94), Vincennes (94), Massy (91), Saclay (91) et aujourd'hui à Marcoussis comme Brigadier Chef principal.
Je cite les principales actions au titre du civisme, rendues par Philippe MESNARD :
- en 1989, à 25 ans, jeune titulaire du Brevet national de Secourisme, il procède à un accouchement sur la voie publique
- en 1992, il découvre un homme vivant depuis 3 ans dans un terrier. I1 lui apporte aide physique et morale.
- en 2000, après plusieurs participations "anonymes" il prend en main l’organisation du Télé thon et bat le record des dons du département.
- en 2004, il assiste et suit personnellement une jeune toxicomane qui, grâce à lui, a repris une vie normale et retrouve un emploi.
-    en 2005, de par ses fonctions et ses différentes interventions, il a permis que 5 jeunes sans travail obtiennent  un C.D.I.
Redevables à M. BOUTTEMY de nous avoir signalé les qualités humaines et de coeur de Philippe MESNARD, en le remerciant, j'aimerai le citer :
" J'ai connu Philippe lorsque j'étais conseiller municipal et qu'il était brigadier chef principal de notre police.
Philippe MESNAKD est très respectueux de la Loi. Il sait se montrer très humain et venir au secours de la Veuve et de 1'Orphelin, toujours disponible lorsqu'on le sollicite, le besoin de rendre service est inné chez lui. Secourir : un mot qui lui est cher".
Philippe MESNARD est titulaire de nombreuses distinctions et de témoignages de satisfaction de sa hiérarchie, auxquels s'ajoute aujourd'hui la distinction de l'Etoile Civique au grade d'Argent.

DELEUZE Régis
Vous avez débuté votre vie professionnelle comme programmeur. A 20 ans, appelé au service militaire dans l'Armée de l'Air en mai 1957, dans les services transmissions, vous avez été de garnison en garnison. Un mois avant d'être libéré en juillet 1959, vous avez participé à une mission exceptionnelle : il s'agissait de la protection aérienne du Général De Gaulle.
Adhérent d'une association patriotique depuis plus de 25 ans, comme bénévole, vous en avez été successivement secrétaire, puis trésorier. Titulaire du diplôme d'honneur de la F.N.A.C.A. du diplôme  d’honneur de la FNACA. XVe pour les services éminents rendus à la Fédération avec fidélité et dévouement à la cause des Anciens Combattants.
Titulaire du Titre de la Reconnaissance de la Nation, de la médaille A.F.N. agraphe Algérie, Maroc et de la médaille de la Ville de Paris, échelon bronze.
Toutes ces distinctions récompensent vos services civils et militaires et vos actions au sein de la vie associative.
Toujours présent et disponible, vous avez su vous faire apprécier par vos qualités.
L'Etoile Civique se devait de vous décerner sa distinction à 1'échelon Argent.

Jacques CHARLOTTE
...ne sera pas des nôtres ce soir, un accident le tient loin de nous. Il s'est rompu le talon d'Achille et il lui faudra au minimum 3 mois pour reprendre ses activités.
Jacques CHARLOTTE est notre correspondant pour la région Normandie. Compte tenu :
— de son dévouement auprès des plus démunis depuis de nombreuses années,
— de son altruisme, de son courage, de sa probité, de son esprit civique,
— de son abnégation dans 1’ensemble de ses activités associatives au sein de la Sécurité Sociale,
— des nombreux enseignements qu'il dispense bénévolement auprès des étudiants français et étrangers,
Jacques CHARLOTTE, ce jour, se voit attribuer la médaille de Vermeil de 1'Etoile Civique qui lui sera remise dès que possible.
Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.


Claude BARTOS
Monsieur le Professeur des Arts et Industries Graphiques, formé à l'Ecole Supérieure des Beaux Arts de Paris, outre votre parcours professionnel exceptionnel, j*aimerai aborder votre parcours personnel et associatif.
Agé d'une douzaine d'années vous êtes confronté à la trisomie 21. Cette proximité provoque une réflexion déterminante dans votre vie sur la reconnaissance du droit à la différence et au respect et vous restez en contact avec des enfants trisomiques jusqu'en 1972.
En 1976, le Maire de Massy vous contacte pour devenir membre de la Commission "Les jeunes dans la Cité", Commission regroupant des représentants de la Police, d*associations religieuses, sportives et politiques. Cette commission est chargée de prendre contact avec des jeunes en difficulté, proches de la délinquance, afin de permettre leur intégration dans la société.
En 1987, projet de création de "L'Archipel" association de quartier ayant pour objet le développement d*activités de loisirs, sportives, artistiques et de proposer des activités pour tous, enfants, jeunes, adultes et retraités.
En 1990 création d'une "Ludothèque" dont vous serez le Vice-Président en 1993.
De 1991 à 1993 adhésion à la crèche parentale "La Maison ronde" structure co-gérée par des parents et éducateurs.
Fort de toutes ces expériences, plus votre formation classique et vos activités d*enseignant auprès d’adolescents et d'adultes handicapés, vous êtes amené en avril 2005 à la création d'une commission pour les enseignements artistiques à la Maison des Artistes dont vous faites partie depuis 1997.
De 1998 à 2008 vous enseignez à I’Ecole de Reconversion professionnelle Gabriel et Charlotte MALLETERRE de 1’0.N.A.C. à Soisy-sur-Seine où vous avez laissé un excellent souvenir. Qu'on en juge :
- 63 stagiaires de l »Ecole de Reconversion Professionnelle de l'O.N.A.C. et Victimes de Guerre de Soisy-sur-Seine nous ont proposé l‘attribution de la médaille de 1'Etoile Civique à Claude BARTOS pour l*ensemble de ses qualités et plus particulièrement pour son engagement citoyen pour la sauvegarde des valeurs fondamentales de la République.
Pour la solidarité et le respect du droit à la dignité, le don total de soi, en temps, énergie et argent. Souvent à son détriment et de sa famille.
Pour son intelligence et I*exemplarité et sa générosité, pour son investissement à l’Ecole de Reconversion Professionnelle de l'ONAC durant 9 ans.Monsieur le Professeur, vous êtes Chevalier dans l’Ordre National du Mérite et sur la demande de vos élèves, pour votre brillant parcours d'enseignant et votre engagement auprès de vos élèves et du monde associatif, 1'Etoile Civique se trouve honorée de vous décerner son Etoile de Vermeil.

Claudine FRYDMAN
En collaboration avec votre mari, vous avez réalisé un exploit des plus symboliques. En effet, vous avez à votre actif des dizaines de déplacements en tant que conseiller ou accompagnatrice pour une action pédagogique concernant les élèves dans la visite des camps d'Auschwitz Birkenau. Vous avez en mars 2008 organisé et accompagné une visite aux camps d‘extermination, réunissant dans un seul groupe, des personnes de quatre religions : Israélite, musulmane, protestante et catholique et cela, vous l’assumez avec force, pour servir le devoir de Mémoire.
La Mémoire n'est pas seulement le souvenir de dates historiques. C'est aussi la prise en compte personnelle de 1'action, voire du sacrifice de tous ceux qui ont forgé notre passé dans des circonstances difficiles et qui nous ont fait ce que nous sommes.
Cette prise de conscience n'a de sens que si elle s'accompagne d'un acte de foi dans 1'avenir.
Vous combattez - c'est bien le mot - pour que les jeunes d'aujourd'hui accomplissent "un devoir de Mémoire" et rendent hommage aux victimes et aussi qu'ils commencent à assumer leur responsabilité de futurs citoyens, de prendre place dans la citoyenneté, dans la communauté dont ils seront un jour les forces vives.
Chère Madame et chère Claudine, votre engagement fait de vous un exemple par votre contribution à perpétuer les valeurs civiques qui ont fait la grandeur de notre pays, jusque dans un passé proche.
Impressionné par vos qualités humaines, 1'Etoile Civique reconnaît en vous la femme de volonté, courageuse, toujours au service  des valeurs morales, en vous distinguant de son Etoile de Vermeil.

Robert MSILI
Les habitants et la municipalité de Bussy Saint-Georges, ainsi que le monde des Anciens Combattants, ont beaucoup de chance et se félicitent de vous avoir à leurs côtés.
En effet. Conseiller municipal,au-delà de vos délégations, vous n'avez de cesse que soit reconnu le monde Combattant et votre participation est des plus actives dans les associations patriotiques.
Vous vous êtes engagé dans le déménagement du monument aux Morts de votre commune et vous vous êtes battu pour que ce monument soit à un endroit décent, qui sera baptisé Place du 11 novembre.
Compte tenu de ses nouvelles constructions la commune est redevable à M. MSILI que les rues créées s'intitulent Rue des Anciens Combattants, Rue du R. Père Brothier, rue du R.P. RONDEAU  (mort en déportation), rue du Souvenir Français, Rond point Jean Moulin, etc...
Robert MSILI est Vice-Président de la 11e Section U.N.C., Président de l'Amicale des Anciens Combattants de la ville de de Bussy St-Georges, Vice-Président des Anciens Combattants et Victimes de Guerre du groupe Air France et de l’Aéronautique, Secrétaire Général de la Fédération des Anciens Combattants Israélites de France.
Il intervient dans les écoles au titre du devoir de mémoire.
La ville de Paris l'a médaillé pour son bénévolat au sein du Bureau d'Aide Sociale du II arrondissement.
Il est titulaire de nombreuses distinctions patriotiques.
Pour ses engagements, sa détermination, ses réalisations, l'Etoile Civique se félicite de lui attribuer sa médaille de Vermeil.

CALAMIA Robert
Monsieur CALAMIA, avec votre permission, je m'autorise à vous déclarer doyen de cet aréopage, comme vous êtes déjà le doyen de la famille des sous-mariniers dont la devise est : Unis comme à bord
Né le 17 août 1914 à Tunis, vous allez, si je sais bien compter, vers vos 95 ans !
Vos états de service de 1934 à 1947 sont des plus élogieux. Vous êtes un rescapé de 1'attaque devant Oran le 8 novembre 1942 ce qui vous a vallu une citation à 1'ordre du régiment. Je la cite :
"Au cours du combat du 8 novembre 1942 contre plusieurs bâtiments ennemis devant Oran, est resté à découvert à sa pièce de DCA avec le plus grand calme et le plus parfait mépris du danger"
Vous avez coulé avec votre torpilleur La Tornade et c’est à la nage vous avez pu regagner le rivage.
Vous avez repris les armes aux cotés des Forces Alliées.
Vos deux filles ici présentes vous respectent comme un héros de la guerre 39-45 et comme un homme de grande valeur, un père exemplaire qui, devenu veuf, a élevé dans I*honneur et la dignité, trois jeunes enfants de 10 mois, 4 ans et 6 ans. sans aide ni réconfort de quiconque.
Toute votre vie vous vous êtes dévoué pour autrui. Vous êtes titulaire de :
- la médaille d'or des donneurs de sang
- de la Croix de Guerre, avec étoile de bronze
- de la Médaille militaire
- de la médaille de la Reconnaissance française avec barette 39-45 Opérations extérieures  Afrique du Nord
- de la médaille 39-45 avec barette engagé volontaire
- de la médaille du Combattant.
Cher Monsieur, vous êtes du nombre de ceux qui donnent du lustre aux honneurs et de 1'éclat aux distinctions .
L'Etoile Civique, avec déférence et respect, s'honore de vous décerner sa médaille d'Or.



Habiba NEFISSI

Après de brillantes études sur les bancs de 1'école, qui se sont conclues par un bac Lettres passé à 1'Université de Tunis et fraîchement mariée, vous vous établissez à Paris. De 1974 à 1977 on vous voit Bibliothécaire adjoite à la Bibliothèque de la Ville de Paris, puis animatrice dans une radio locale du Monde Arabe de 1979 à 1981. De 1983 à 1992 vous êtes réceptionniste-vendeuse en optique. Vous vous dirigez vers la vie associative que vous ne quitterez plus.
Vous créez l’Association des Femmes du Rassemblement des Tunisiens en France "Messages" le 27 décembre 1993.
I;'objectif de votre association est la création d'un équilibre identitaire et faire de nos jeunes des citoyens responsables qui honorent leurs deux pays respectifs.
Il vous plait de nous faire part de l'expérience riche et variée que vous avez acquise ces dernières années dans le domaine associatif, en tant que Présidente de la dite association, qui encadre des jeunes bi-nationaux, dans le contexte national européen.
Vos nombreuses responsabilités vous ont permis d*accéder à toutes les facettes de la communication, de 1'encadrement et de 1'organisation.
Animée par. projet; Fédérateur en faveur de la jeunesse, vous avez confirmé vos aptitudes à diriger :
Des comédies musicales, en France et en Tunisie. Des expositions qui ont réuni des peintres de différents pays dont l*objectif est l*ouverture et le partage de la culture. Des conférences qui se portaient sur le Droit de la Femme et le Droit de 1'Enfant. Plusieurs activités culturelles qui se sont déroulées dans des endroits bien ciblés tel que : Maison de l'Europe, Maison Radio France, La Mairie de Paris, la Mairie du 4e arrondissement, l*annexe du Consulat Général de Tunisie à Paris et le Centre Socio-culturel Tunisien.
Chaque année et cela depuis 12 ans, vous organisez une caravane humanitaire intitulée "Solidarité Toujours" qui est destinée aux enfants, personnes nécessiteuses et les hôpitaux en Tunisie. Elle se compose de couettes pour l’hiver, du matériel pour équiper certains services d'un hôpital, des vêtements pour adultes et pour enfants, et toujours du matériel et vêtements neufs. Votre idée est de mobiliser la nouvelle génération de tunisiens vivant en France, en faveur de leurs compatriotes vivant au pays.
Cette année votre caravane se dirige vers Gafsa, pour la 12e édition dont I*objectif est la création de deux clubs informatiques pour les jeunes défavorisés de la région, tendant à leur faire acquérir un savoir qui permette l’insertion dans le cadre professionnel et d*évoluer en fonction des besoins du pays. Vous avez acheté 10 ordinateurs complets de la dernière technologie.

Vous défendez avec force les valeurs culturelles de la Tunisie et celles de la France en mettant face à face la force Identitaire des deux pays.
Madame, comme vous le dites vous-même, "La Tunisie coule dans mes veines, c'est le moteur de ma vie". La loyauté et le dévouement indéfectible envers vos deux pays sont vos valeurs suprêmes.

Pour votre engagement, votre combat, vos réalisations et I*ensemble de vos qualités humaines, I*Etoile Civique vous décerne sa médaille d'Or.
Ce n'est pas vous Madame qui êtes honorée par cette distinction, c'est notre institution qui s'honore de ce que vous l'avez acceptée avec tant de grâce.






Commenter cet article